6e édition du salon monétique régional GIM-UEMOA : les technologies de la digitalisation aux services du développement financier

0
TOUS UNIS POUR DÉFENDRE NOS INTÉRÊTS

Créé en 2003, Le Groupement interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (GIM-UEMOA) a procédé à l’ouverture officielle de son 6e salon monétique régional ce jeudi 21juin à Dakar. Institution rattachée à la Banque Centrale des Etats de L’Afrique de l’Ouest (BCEAO), le GIM-UEMOA vise à mettre en œuvre un système monétique interbancaire régional de retrait et de paiement pour développement les flux financiers.

Sous la présidence du Gouverneur de la BCEAO, M. Tiémoko Meyliet KONE, le thème central de l’édition du salon monétique régional de l’année 2018 a porté sur la : « Digitalisation des paiements et les innovations technologiques pour le développement de l’inclusion financière. »

Selon le secrétaire général de la BCEAO « dans l’espace UEMOA, le secteur de la microfinance et les prestataires de services financiers via téléphonie mobile ont été les canaux les plus utilisés au cours des deux dernières décennies ».

Ainsi, La banque centrale a porté son choix sur le GIM-UEMOA pour abriter la future infrastructure d’interopérabilité des services financiers numériques. Une plateforme qui est appelée à intégrer tous les acteurs du secteur, les banques, services financiers de la Poste, établissements financiers de paiement, les systèmes financiers décentralisés et les établissements de monnaie électronique.

En effet, selon Abdoulaye Seck, secrétaire général de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) « plus de 125 établissement financiers et environ 600 institutions de microfinance existent dans l’union. Et, depuis plus de 5 ans, nous enregistrons une croissance soutenue des services financiers via téléphonie mobile offerts à travers 38 initiatives d’émission de monnaie électronique émanant de 8établissements de monnaie électronique, filiales de sociétés de télécommunications… ». Il a ainsi invité les acteurs à passer en revue les innovations technologiques et les partenariats à mettre en place pour étendre l’offre de services financiers aux couches les plus défavorisées.

D’après lui, les partenariats dans le domaine des services de paiement ont produit des résultats encourageants et commencent à se développer dans la zone UEMOA.

Le Directeur général de GIM-UEMOA, Blaise Ahouantchede a pour sa part estimé que « la digitalisation est un réel enjeu stratégique pour toutes les entreprises et les acteurs à la recherche de solutions innovantes, pour leurs clients, combinant simplicité, accessibilité et diligence dans le dénouement des transactions ».

Cette stratégie régionale d’inclusion financière au sein de l’UEMOA vise à améliorer, de manière permanente, l’accès et l’utilisation, par les populations de l’UEMOA, d’une gamme diversifiée de produits et services financiers adaptés et à coûts abordables auprès de 75% de la population adulte de l’UEMOA, y compris ceux qui ne savent pas lire et écrire.

Durant deux jours, les partenaires, environs 1000 participants venus de plusieurs pays se concertent à Dakar et exposent leurs savoirs faire au cours d’échanges sur des panels pour produire de riches apports et contributions pour développer de manière significative l’inclusion financière par la digitalisation des paiements et les innovations technologiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire s'il vous plait
Entrer votre nom s'il vous plait

For spam filtering purposes, please copy the number 4156 to the field below: