Rachat de SIAB Togo par Wari: Des manœuvres d’hommes d’affaires en embuscade pour broyer la montée en puissance de Kabirou MBODJE ?

0
TOUS UNIS POUR DÉFENDRE NOS INTÉRÊTS

L’opération de rachat de la SIAB Togo ( filiale de la holding Libyan Foreign Bank) par le groupe Wari suscite beaucoup de velléités chez certains hommes d’affaires tapis dans l’ombre. Selon des informations crédibles parvenues à Confidentiel Afrique, un groupuscule d’hommes d’affaires très proches de l’etablishment de la Banque islamique de développement ( BID), manœuvrent pour faire capoter l’opération d’acquisition de SIAB Togo dont la reconstitution du dossier a été faite et déposée sur la table de la Commission bancaire. Exclusif.

 


Rachat de SIAB Togo par Wari: Des manœuvres d’hommes d’affaires en embuscade pour broyer la montée en puissance de Kabirou MBODJE ?

Qui veut la tête du jeune entrepreneur sénégalais, Kabirou MBODJE ? Confidentiel Afrique révélait en exclusivité dans deux de ses éditions précédentes courant mars et début avril 2017, l’acquisition d’agrément d’opérer du groupe Wari en Sierra Léone et la grosse opération de rachat de la SIAB Togo (ex BALTEX, filiale de la holding libyenne Foreign Bank ) par Wari et validée par la Banque centrale de Tripoli.

L’information qui circule depuis quelques jours et selon laquelle le rachat de la SIAB Togo par le groupe Wari a été invalidé par la Commission bancaire d’Abidjan, est fausse. Confidentiel Afrique signe et persiste. Nos sources sont formelles. Aucun rejet du dossier de Wari concernant cette opération de rachat de là SIAB Togo n’a été formulé jusqu’à ce jour par la Commission bancaire.

Selon nos informations recoupées auprès des voix autorisées proches du dossier, la Commission bancaire avait examiné le dossier du groupe Wari en décembre 2016. Au terme de cette séance, la Commission bancaire avait demandé au groupe Wari de rajouter dans le dossier, l’identité du partenaire technique stratégique comme l’exigent les textes pour ce genre d’opérations.

Aussitôt aprés la séance de décembre 2016, le staff de Wari s’est remis au travail en reconstituant et blindant le dossier en y rajoutant cet élément déterminant. Depuis décembre 2016, la Commission bancaire n’a pas statué sur le dossier du rachat SIAB Togo- Wari. Pourquoi cette intensification d’acharnement contre l’entrepreneur Kabirou MBODJE ?  Des informations crédibles en notre possession nous ont soufflé qu’un groupuscule d’hommes d’affaires sénégalais et saoudiens très introduits auprès de l’etablishment de la Banque islamique de développement, manœuvreraient à fond pour faire capoter l’opération d’acquisition.

Nos sources révèlent qu’un certain Zakiyoulahi SOW serait aux manettes. Confidentiel Afrique a appris qu’un road show de plus en plus actif est en cours sur la place financière de Lomé, drivé par ce groupuscule d’hommes d’affaires pour faire changer d’avis les autorités étatiques togolaises et de l’administration centrale. Depuis la montée en puissance de l’entrepreneur sénégalais, Kabirou MBODJE, suite à l’acquisition du géant de téléphonie Tigo par Wari et récemment le rachat de la SIAB Togo, les lobbies s’activent tout azimuts pour freiner les ambitions du tycoon sénégalais. Nous y reviendrons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire s'il vous plait
Entrer votre nom s'il vous plait

For spam filtering purposes, please copy the number 9282 to the field below: